Quoi de neuf pour les papillons ?

Les chiffres 2013 : En moyenne, 7,8 papillons  et 2,4 groupes ou espèces observés par passage 

Les espèces les plus observées

Le groupe des Piérides blanches est le plus comptabilisé dans l’observatoire. Les autres papillons souvent rencontrés sont le groupe des Lycènes bleus, le Myrtil, le Procris, le Demi-Deuil et l’Amaryllis. Les graphiques ci-dessous représentent les 5 groupes principaux en fonction du type de parcelle suivie. On remarque qu’en grandes cultures, les Piérides blanches sont largement majoritaires, ce qui dénote un déséquilibre écologique. En prairie, au contraire, les principales espèces sont réparties plus équitablement et le Myrtil arrive en tête.

répartition papillons

© OAB - MNHN

L'importance des aménagements en bordure

Comme pour les abeilles sauvages, les résultats de l’observatoire montrent l’importance de tout aménagement en bordure de parcelle : bande enherbée, haie, lisière de bois, fossé. La gestion de ces aménagements est également un élément déterminant, par exemple, en laissant la végétation parvenir au stade de floraison.

Des insectes sensibles aux traitements phytosanitaires

Les premières tendances semblent montrer un effet défavorable des traitements sur l’abondance et la diversité des papillons. Plus de données permettront de faire des analyses par conduite et par type de parcelle.

papillons par habitat

© OAB -MNHN

Des cortèges d'espèces explicatifs ?

 

Classer les papillons par leur habitat préféré

Certains papillons se retrouvent dans tous les milieux (ville, campagne, forêt), ils sont dits « généralistes ». Ils sont en bleu sur le graphique ci-contre. Ce sont les papillons les plus communs et donc les plus observés dans l’OAB.

En vert, sont classés les papillons des milieux prairiaux (pelouses, marais et landes inclus).

En rouge sont classées les trois espèces de papillons de l’OAB liées aux milieux plus fermés (buissons ou jeune forêt) : le Tircis, le Tabac d’Espagne et le Flambé.

Retrouver ces deux dernières catégories dans les relevés, présente donc un intérêt écologique supplémentaire par rapport à un cortège généraliste.

Vous pouvez tracer le profil du cortège de papillons observés sur votre transect sur ce graphe : pour chaque espèce, pointez le nombre vu (l’échelle va de 0 au centre du cercle à 10 et + à la périphérie)  et reliez ensuite tous les points.