Projet API leg

Le projet API leg a démarré en mai 2015 pour une durée de 3 ans, et est porté par 3 grands partenaires: Picard, Ardo et l'INRA. L'objectif global est de produire des systèmes de culture légumiers bretons moins impactants sur l'environnement, et en particulier plus pauvres en pesticides et en fertilisants minéraux. Un réseau de 4 exploitants a été constitué, tous producteurs de légumes de plein champ.

Région-obsolète: 
BRETAGNE
Correspondant(s) associé(s): 
Paysage de bocage en Ille et Vilaine

© Camille Puech

1. Objectifs du projet

En réponse à une disparition progressive des produits phytosanitaires et aux préoccupations sanitaires et environnementales liées à la production des légumes industrie, Picard, l’usine Ardo et l’INRA ont co-construit un projet de recherche visant à faire évoluer les systèmes de culture bretons. L'originalité du projet réside dans 4 aspects:

 - La conception de systèmes de culture innovants en tenant compte de l'ensemble des contraintes pouvant exister à l’échelle de la filière.

- L'intégration de pratiques agricoles basées sur les principes de l'agro-écologie.

- Une réflexion à l'échelle du système de culture.                             

- Une évaluation multicritères de la durabilité des nouveaux systèmes.

La construction des nouveaux systèmes de culture se fait de façon collaborative, en intégrant les attentes des exploitants agricoles et des industriels. En effet, la durabilité environnementale, économique et sociale des nouveaux systèmes doit reposer sur la mise en place d’alternatives agro-écologiques dont les conséquences seront viables à tous les niveaux de la filière.

Sur le plan méthodologique, deux approches sont menées en parallèle :

- La modification des pratiques agricoles, via des ateliers de co-conception de systèmes de culture innovants.

- La réalisation de suivis de biodiversité sur les exploitations agricoles, visant à i) décrire le niveau de biodiversité de chaque exploitation et le comparer à un contexte plus large, ii) sensibiliser les exploitants à l’observation et à la gestion de la biodiversité pour faciliter la démarche de transition agro-écologique.

2. Contexte géographique

Les exploitations agricoles impliquées dans le projet sont localisées en Bretagne, dans les départements Ille et Vilaine (1 exploitation), Morbihan (2 exploitations) et Côtes d’Armor (1 exploitation). Elles sont toutes les quatre intégrées dans des paysages à dominante agricole de type bocage, ce dernier étant plus ou moins ouvert. Ainsi, la proportion de cultures dans un rayon de 500m autours des exploitations varie entre 75 et 90%, la proportion de boisements entre 2 et 11%, et la densité de haies entre 34 et 61m/ha.

3. Exploitations agricoles engagées dans le réseau

Actuellement, quatre exploitants conventionnels participent au projet API leg. Ils produisent tous des grandes cultures et des légumes de plein champ, et font partie de l’Organisation de Producteurs légumes industrie de la coopérative Triskalia. Deux exploitants ont également une activité d’élevage sur leur exploitation. La SAU de ces exploitants varie entre 90 et 110ha.

Les suivis de biodiversité réalisés ayant pour objectif de fournir une description globale des exploitations, les relevés seront réalisés dans des cultures légumières, des grandes cultures et des prairies permanentes.

Le projet API leg a démarré en mai 2015 pour une durée de 3 ans, et est porté par 3 grands partenaires: Picard, Ardo et l'INRA. L'objectif global est de produire des systèmes de culture légumiers bretons moins impactants sur l'environnement, et en particulier plus pauvres en pesticides et en fertilisants minéraux. Un réseau de 4 exploitants a été constitué, tous producteurs de légumes de plein champ.

Structure:

Région: 
Bretagne