PLANCHES INVERTEBRES TERRESTRES

De nombreux invertébrés vivent à la surface du sol. Plus ou moins appréciés dans les parcelles agricoles en fonction de leur régime alimentaire : herbivores et souvent ravageurs de cultures ou prédateurs de ces derniers et auxiliaires… Ce protocole, basé sur une méthode d’observation des mollusques, vous permettra de mieux connaître les différents invertébrés.

Planche_invertebres

© EThys

LE PROTOCOLE

Pourquoi étudier ces invertébrés terrestres ?

L’étude des mollusques (limaces et escargots) offre des informations complémentaires à celles des insectes. Ils vivent plus longtemps (plusieurs années), mais sont beaucoup moins mobiles que les insectes volants, ils réagissent donc différemment aux perturbations. Les carabes (coléoptères) sont des auxiliaires de culture : ils sont les prédateurs des limaces et de leurs œufs.
 

 

Carabe

© RLPreudHomme

Méthodologie


Trois relevés espacés de 50 mètres seront effectués par parcelle : un à l’intérieur et deux en bordure (en prenant comme référence un des coins de la parcelle comme sur le schéma, cf carrés noirs). On privilégiera, si possible, deux types de bordures différentes (parmi lisière, haie, bande enherbée, bord de route ou de chemin, fossé ou aucune = autre culture).


Pour effectuer ce suivi, des plaques de bois de 30 x 50 cm seront disposées au sol et laissées en place. Chaque mois, elles seront retournées, et tous les mollusques et carabes présents dessous seront comptés, et si possible identifiés (mollusques – un guide d’identification d’espèces communes est disponible) ou attribués à des classes de tailles (carabes). Les plaques devront ensuite être remises en place jusqu’au mois suivant. Le comptage sera effectué le matin. La présence d’autres invertébrés (fourmis, cloportes, mille-pattes) ou animaux (reptiles, amphibiens, petits mammifères…) est également notée.

 

Disposition des planches pour le protocole

© RLPreudHomme

Documents de terrain à télécharger

PROTOCOLE

 

La fiche protocole avec la descritption de la méthodologie

Fiche protocole invertebrés terrestres

 

AIDE POUR RÉALISER LE PROTOCOLE

 

Le mini-guide d’aide à l’installation pour placer le matériel dans vos parcelles

Guide d'installation planches à invertebrés terrestres 

 

FICHES A REMPLIR SUR LE TERRAIN

 

La fiche correspondant à la parcelle suivie (à remplir une fois par an)

Grandes cultures / Maraîchage
Cultures pérennes
Prairies

 

La fiche description spécifique pour le protocole (à remplir une fois par an)

Fiche descriptionspecifique invertebrés terrestres

 

Les fiches observations  (à remplir à chaque passage)

Fiche observations invertebrés terrestres

 

TÉLÉCHARGER TOUTES LES FICHES

 

Le dossier de terrain complet (protocole, guide d'installation, description spécifique et observations)

Dossier de terrain invertebrés terrestres

 

POUR VOUS AIDER

 

Le guide illustré des mollusques qui apporte des précisions sur l'écologie et l'identification des escargots et limaces du protocole

 

Guide illustré

 

La clé de détermination des mollusques, adaptée du programme scolaire Vigie-Nature Ecole aide à l'identification des mollusques grâce à des critères simples.

 

Clé de détermination

Initiation à la reconnaissance des invertébrés

Dans le cadre du programme Auximore, auquel l'OAB a participé, un guide d'initiation à la reconnaissance des invertébrés a été réalisé.

Découvrez-le ici !

Et retrouvez la version en ligne de la clé de détermination ainsi que de nombreuses informations sur le site : http://unebetedansmonchamp.fr/

FOIRE AUX QUESTIONS

Pourquoi utiliser du peuplier ? Comment faire si je n’arrive pas à en trouver ?


Le peuplier est une essence neutre : ni attractive, ni répulsive pour la faune.
Si vous n’arrivez pas à vous procurer des planches de peuplier, utilisez une autre essence neutre de feuillus (platane par exemple). Les planches en résineux sont à bannir.

Pourquoi positionner deux planches en bordure et une troisième dans la parcelle ?


Certains milieux (haie, bande enherbée, fossé…) sont plus favorables que d’autres aux auxiliaires de cultures, selon leur gestion. Il peut donc être intéressant d’observer, sous les planches, des différences marquées entre deux bordures différentes autour de la même parcelle. Certaines informations sur les bordures et milieux environnants vous sont demandées sur la feuille de terrain. Merci de les compléter, elles seront prises en compte dans les analyses pour mieux connaître la biodiversité en milieu agricole.

Pourquoi faire les observations le matin ?


Au cours de la journée, le sol s’assèche en surface et les mollusques ont tendance à s’enterrer. Pour pouvoir les observer, il faut passer lorsqu’ils sont encore visibles, tout simplement ! Notez bien l’heure de passage sur la feuille de terrain.

Comment faire avec les planches lors de passage d’engins sur la parcelle ?


Vous pouvez retirer les planches avant le passage et les remettre ensuite. Il est recommandé d’installer les planches sur des parcelles où le passage d’engins agricoles n’est pas trop fréquent.