Nichoirs à pollinisateurs

Souvent méconnues, les abeilles sauvages solitaires jouent un rôle fondamental dans la pollinisation. Posez des nichoirs adaptés en bordure de parcelle et observez leur colonisation par ces surprenants insectes !

Nichoirs pollinisateurs

© RLPreudHomme

LE PROTOCOLE

Pourquoi étudier les abeilles solitaires ?


La pollinisation par les insectes, dite pollinisation entomogame, est indispensable à la fécondation de nombreuses plantes. La contribution économique de cette pollinisation entomogame a récemment été chiffrée à 2,8 Milliards d’euros par l’ITSAP (Institut de l’abeille, fédération des professionnels de la filière apicole). De nombreuses études ont montré l’importance des abeilles solitaires dans la pollinisation. Certaines espèces, actives dès le mois de mars, plus tôt que l’abeille domestique, réalisent la pollinisation des arbres fruitiers et cultures précoces. En fonction de la longueur de leur langue, des abeilles peuvent être spécialisées dans la pollinisation d’une seule espèce de plante qui dépendra d’elles pour sa reproduction !

 

Abeille sauvage

© RLPreudHomme

Méthodologie :

Le protocole consiste à fabriquer et poser deux nichoirs en bordure de parcelle.


Fabrication d’un nichoir :

Assembler 32 tubes en carton entre eux avec du gros scotch. Les placer dans une bouteille d’un litre dont vous aurez découpé le goulot et intercaler la notice complétée par vos soins entre les deux.


Installation :

Poser les deux nichoirs espacés de cinq mètres l’un de l’autre sur la bordure d’une parcelle. Fixer les nichoirs horizontalement, à un mètre de hauteur sur un piquet, les ouvertures orientées au sud, dans un endroit ensoleillé, si possible abrité du vent. Poser les nichoirs dès fin février.


Observations :

Passer au minimum tous les mois et remplir les feuilles de terrain. Noter le nombre de tubes occupés, la nature des opercules, la présence d’insectes.

 

Positionnement des nichoirs

© SDautreville

Documents de terrain à télécharger

 

PROTOCOLE

 

La fiche protocole avec la descritption de la méthodologie

Fiche protocole nichoirs à pollinisateurs

 

AIDES POUR RÉALISER LE PROTOCOLE

 

Le guide d'installation des nichoirs dans vos parcelles

Guide d'installation nichoirs à pollinisateurs

 

Le guide d'identification des opercules observées dans vos nichoirs

Aide à l'observation nichoirs pollinisateurs

 

FICHES A REMPLIR SUR LE TERRAIN

 

La fiche correspondant à la parcelle suivie (à remplir une fois par an)

Grandes cultures / Maraîchage
Cultures pérennes
Prairies

 

 

La fiche description spécifique pour le protocole (à remplir une fois par an)

Fiche description specifique nichoirs à pollinisateurs

 

Les fiches observations  (à remplir à chaque passage)

Fiches observations nichoirs à pollinisateurs

 

TÉLÉCHARGER TOUTES LES FICHES

 

Le dossier complet (protocole, guide installation, guide identification, description spécifique et observations)

Dossier de terrain nichoirs à pollinisateurs

 

NOTICE A INSÉRER DANS LES NICHOIRS

 

La notice explicative à compléter et à installer dans les nichoirs

Notice explicative

 

MINI-GUIDE D'ACCOMPAGNEMENT AU PROTOCOLE "ABEILLES SOLITAIRES"

Pour en savoir plus sur les abeilles...

Mini-guide abeilles OAB

FOIRE AUX QUESTIONS

Pourquoi faut-il orienter les ouvertures des nichoirs vers le sud ?


Les abeilles apprécient des milieux secs et ensoleillés pour nicher.

Que faire si des araignées se sont installées dans le nichoir ?


Si une araignée a tissé sa toile sur le devant de la bouteille, ôtez-la. En effet, aucune abeille ne pourra construire son nid.

Que faire si des perce-oreilles se sont installés dans le nichoir ?


Enlevez-les et fixez une bande glu sur le piquet pour éviter qu’ils puissent y accéder à nouveau.

Faut-il enlever les nichoirs s’il pleut ?


Non, les nichoirs, une fois installés en début d’année, doivent rester en place jusqu’à l’automne. Pour protéger votre nichoir de la pluie, respectez bien les indications données pour l’installation : le rebord de la bouteille en plastique doit dépasser d’1 ou 2 cm de plus que les tubes en carton. Ces tubes sont fixés entre eux par du gros scotch ce qui doit les imperméabiliser.

Que faut-il faire des nichoirs l’hiver ? et au printemps suivant ?


Avant les premières gelées :
- Enlevez les nichoirs pour l’hiver et placez-les au sec et à l’abri du gel (grange, hangar…)
En février :
- si vous souhaitez suivre la même parcelle (objectif de suivi dans le temps d'un aménagement paysager par exemple), posez les nouveaux nichoirs au même endroit que l'année précédente, ouvertures orientées au sud et remettez les nichoirs de l'année précédente sur les même piquets mais orientés nord pour permettre aux jeunes abeilles de sortir tout en évitant que ces nichoirs ne soient recolonisés.
- si vous souhaitez suivre une autre parcelle que l'année dernière (objectif de suivi dans le temps d'un changement de pratique sur un assolement et donc suivi de la rotation par exemple), posez les nouveaux nichoirs en bordure de la nouvelle parcelle suivie, à minimum 400 mètres de l'emplacement de l’année précédente où vous reposerez les anciens nichoirs orientés nord.

Puis-je poser plus de deux nichoirs dans mon exploitation ?


Oui. Si jamais deux parcelles sont suivies au sein d'une même exploitation, attention à espacer les emplacements (lots de 2 nichoirs) d'au minimum 400 mètres pour ne pas sous-évaluer le nombre de niches colonisées.