Méthodes de chasse

Ces auxilaires sous-estimées sont des prédatrices efficaces, connues pour réguler les populations d'insectes, notamment certains ravageurs. Selon les familles, les techniques de chasse sont différentes :

Epeire à quatre points

© RL.Preud'Homme

Argiope frelon

© RL.Preud'Homme

Les toiles

Les toiles peuvent avoir des formes diverses : géométriques ou non, avec ou sans retraite pour l'araignée, trouées au centre ou pas, horizontales ou verticales... mais sont toutes utilisées comme pièges d'interception.

Chez les Linyphides, petites araignées grêles, la toile est horizontale, dite "en nappe". L'araignée circule dessous.

Chez les Aranéides, comme l'argiope frelon ou l'épeire diadème, les araignées sont pendues la tête en bas au centre de leur toile géométrique verticale.

 

 

Thomise, araignée crabe

© RL.Preud'Homme

La chasse à l'affût

Cette méthode de chasse se pratique particulièrement chez les Thomises, appellées araignées crabes à cause de leurs pattes de devant plus longues que celles de derrière. Elles sont souvent postées dans les fleurs, certaines sont même mimétiques donc difficiles à voir.

Ou encore que les Salticidés, araignées sauteuses, aux yeux très développés.

 

Lycose, araignée loup

© RL.Preud'Homme

La chasse à courre

C'est la méthode de chasse utilisée par les Lycoses, ou araignées-loup, qui courent au sol et sont les plus observées sous les planches. Les femelles peuvent porter à l'arrière leur sac d'oeufs.